LE CABINET

LES HORAIRES

LE CONTACTER

  • White Facebook Icon
  • Blanc LinkedIn Icône
  • White Google+ Icon

ACTUALITÉS

Rechercher
  • Hugo Aguiar

Quelle formation suivent les étiopathes ?

Mis à jour : 30 oct 2018

La formation professionnelle des étiopathes est calquée sur le cursus universitaire qui offre une garantie d'enseignement de haut niveau.


Cette formation se fait au sein des quatre facultés qui dispensent un enseignement de qualité (Paris, Bretagne, Toulouse, Lyon). Un cursus de 6 années d'études dont une année en clinique étiopathique. Les facultés dispensent un enseignement uniformisé et chacune d'entre elles est déclarée auprès de son rectorat respectif.

La durée de l'enseignement est répartie en trois cycles représentant quelques 3500 heures de formation.

Le niveau d'excellece de l'étiopathie ne s'improvise pas. Six années d'études particulièrement exigeantes visent ainsi à garantir l'efficacité des soins plus tard prodigués par des étudiants devenus praticiens à part entière.


L'enseignement de l'Etiopathie :


L'enseignement de l'Etiopathique vise ainsi en premier lieu à assurer aux futurs praticiens une parfaite connaissance du corps humain et de son fonctionnement sans laquelle cette méthode resterait sans objet. Cela signifie des heures et des heures d'anatomie, de biologie, de physiologie, puis de pathologie, par de véritables spécialistes dans chacun des domaines, bien souvent agrégés des universités. De même, de nombreux travaux pratiques de dissection s'avèrent indispensables pour une compréhension de l'anatomie pratique et pas seulement théorique.


La méthode étiopathique :

Déterminisme, systémique, cybernétique...

C'est sur ce socle solidement établi que s'ancre dans un deuxième temps l'étude de la méthode étiopathique à proprement parler, méthode permettant d'établir une relation de causalité entre les phénomènes pathologiques - douleurs, inflammations, blocages... - présentés par les systèmes biologiques et la structure de ces derniers. Ainsi, l'étudiant apprend progressivement à déterminer quelle altération de la structure a permis l'installation de la pathologie, à identifier la cause de cette altération, en d'autres termes : à établir l'évaluation étiopathique.


La pratique étiopathique :


Il apprend aussi, et c'est le troisième volet de la formation, l'apprentissage des gestes d'intervention permettant de supprimer la cause des altérations et donc ses effets pathologiques. Tout comme un pianiste à son clavier, il s'exercera pendant six ans jusqu'à obtention du geste adapté, puis continuera pour ne pas le perdre...


La clinique étiopathique et les gardes aux urgences du Kremlin-Bicêtre :


Pour cloturer la formation, l'étudiant en sixième année est amené à faire de nombreuses gardes à la clinique étiopathique, où il pratique en tant qu'étiopathe assisté d'un professionnel, ainsi qu'au service d'urgences de l'hôpital du Kremlin-Bicêtre. Ces deux étapes finales permettent à l'étudiant d'acquérir un sens clinique essentiel pour son futur exercice en cabinet.